L'enseigne Carion, l'histoire d'une passion...

Histoire de l'enseigne Carion

Alain Carion est un passionné de « cailloux » depuis ses cinq ans. Il ouvre sa première boutique au « marché Biron » aux puces de St Ouen à l'âge de dix huit ans tout en continuant ses études. Il obtient ensuite en 1970 le titre de Docteur en Sciences en présentant une thèse sur les lasers à l’université de Paris VI.

Il effectue son service militaire comme scientifique du contingent et fait alors le choix de se consacrer entièrement au commerce de minéraux et de fossiles.Alain Carion découvre une météorite dans le désert Libyque

En 1972 il ouvre sa propre galerie au 92 rue St Louis en l’Ile, au cœur de Paris.

Il y a 40 ans environ, il acquit sa première météorite. Depuis, cette passion des objets extraterrestres ne l’a plus jamais quitté.

Il possède la plus importante collection privée de météorites en France, celle-ci a d'ailleurs été exposée à plusieurs reprises dans des lieux prestigieux : l'université de Paris VI Pierre et Marie Curie en 1994, 2004, 2009 et 2010, le MNHM de Paris en 1996, le Muséum d'Histoire Naturel de Neuchâtel en Suisse, pour l'exposition "Tombée du Ciel", l'École des Mines de Paris en 1998 et Vulcania en 2003, au Musée Cantonal de Géologie de Lausanne en 2012 et actuellement à l'Université de la Sorbonne jusqu'au 12 juin 2018.

Membre de la « Meteoritical Society » depuis 1992, il a écrit plusieurs ouvrages sur le sujet.
En juin 2000, il a été admis dans la confrérie Saint-Georges des gardiens de la météorite d'Ensisheim. Il eut ensuite une certaine forme de consécration quand sa caricature apparut dans la bande dessinée belge "Chasseurs d'Étoile" publiée chez Dupuis, tout un symbole pour le grand admirateur de "Gaston Lagaffe" qu'il est.

En décembre 2004, Alain Carion était dans l'équipe de Philippe Paillou lors du deuxième voyage sur la nouvelle découverte du plus grand champ de cratères d'impact terrestre au Sud de l'Egypte.

Son fils, Louis Carion, a eu la chance de voyager avec Théodore Monode en Mauritanie et en Egypte. Alain et Louis Carion ont parcouru de nombreux déserts et ils y ont découvert près d'une centaine de ces rochers extraterrestres.

Alain Carion en Bolivie sur la mine de cuivre de Corocoro